Qu’est-ce que le Focusing?

Le focusing est une approche issue de la psychologie humaniste. De nature holistique, elle prend en compte l’homme dans sa globalité et favorise l’émergence du sens corporel (felt sens). Lors d’un processus de Focusing, ce felt sens, issu de l’expérience immanente, est privilégiée à l’analyse rationnelle de la situation travaillée.

Focusing et vision humaniste

Le Focusing se place dans une vision humaniste de l’homme et dans la foi que toutes et tous, nous portons en nous les solutions dont nous avons besoin. Ainsi, en travaillant de manière unifiée et non pas fragmentée et en faisant confiance à la tendance qu’à la nature de se transformer dans ce qui lui convient le mieux, le Focusing concours à laisser émerger des solutions nouvelles.
Il n’y a pas que les solutions qui soient nouvelles. La situation envisagée, vécue à travers le sens corporel, prend elle aussi de nouvelles formes, couleurs, densités. Ces nouveaux angles de vue peuvent faire émerger des éléments jusqu’ici demeurés flous. En faisant le focus, petit à petit, le Focusing invite le sujet en travail à faire de plus en plus la netteté sur sa situation. Plus la situation devient claire, et plus le potentiel de solutions adéquates devient élevé.

Genèse du Focusing

Le procédé de Focusing a été développé par Eugen Gendlin, élève de Carl Rogers, lui-même considéré comme le père de las psychologie humaniste. C’est en observant des clients avancer plus rapidement que d’autres en thérapie, que Gendlin s’est intéressé à connaître la raison de leurs rapides progrès. Observant et travaillant de concert avec eux, il s’est aperçu que ces derniers avaient automatiquement accès des informations issues de sensations corporelles. Gendlin a donc développé le Focusing en modélisant les étapes essentielles que suivaient naturellement ces clients-là.

Le Focusing, mode d’emploi

La démarche consiste tout d’abord à créer l’espace nécessaire et suffisant à l’accueil de la situation. La création de conditions favorables à l’émergence de solution nouvelles et efficaces est essentielle. Ensuite, l’accompagnant-e invite son/sa client-e à se mettre à l’écoute de ce qui est concrètement ressenti. Cela commence souvent par quelque chose de vague, de flou, à laquelle nous ne prêtons ordinairement pas attention car trop imprécise. Cette sensation est le felt sens dont parle Gendlin, traduite par sens corporel en français.
Petit à petit, en suivant cette sensation qui s’actualise en fonction des mots, des images qui lui sont associés, la netteté (focus) commence à se faire et de précieux renseignements nous parviennent. Grâce à eux, nous poursuivions notre chemin, au-delà des formules mentales habituelles. C’est notre sagesse intérieure qui nous parle. C’est ce que nous sommes au plus profond de nous-même qui s’exprime. Nous sommes parfois étonnés de découvrir l’origine de notre question, qui se situe souvent bien au-delà des effets qu’elle déploie dans notre vie.
Le Focusing est un apprentissage qui nous invite à faire confiance à notre boussole intérieure et ainsi avoir accès à une réalité qui n’avait pas jusqu’ici franchi le seuil de notre conscience.

Le Focusing, une thérapie?

Si le Fosucing est utilisé par des thérapeutes formés à sa pratique, il peut également s’avérer très utile dans la vie de tous les jours. Par exemple pour faire un choix ou prendre une décision; ou pour régler une situation en couple ou encore en groupe. Il peut aussi être pratiqué dans le but d’accompagner une démarche personnel de développement, pour mieux communiquer, mieux comprendre ses fonctionnements propres.

Focusing et ACP

Le Focusing est idéalement utilisé (c’est le point de vue du Centre du Saugy), lorsqu’il est associé à l’ACP (Approche Centrée sur la Personne). En effet, les fondamentaux de l’ACP comme l’empathie, la congruence et le regard positif inconditionnel, sont des ingrédients majeurs pour favoriser une expérience de Focusing. La foi en la nature de l’être humain comme facteur de transformation ainsi que la pratique du non-savoir du thérapeute vis-à-vis de son client, comme la qualité de sa présence, sont des éléments qui se marient parfaitement avec le Focusing. Pour cette raison et parce que nous l’expérimentons jour après jour, nous pensons, tout comme Neil friedman, que ni le focusing en lui-même, ni l’ACP en elle-même n’ont autant de pouvoir et d’efficacité que leur combinaison.